GRAND FORMAT

💣 GRAND FORMAT - GUERRE ET CONSÉQUENCE 💣

💣Omniprésente historiquement, d'actualité géographique avec l'invasion de l'Ukraine, la guerre fait partie de notre quotidien. Oui mais la guerre qu'est-ce que c'est ⁉️ Nous nous sommes rapprochés de ces acteurs qui en ont été les victimes et/ou qui œuvrent auprès des réfugiés. Y a t-il sur le territoire des solutions pour y faire face ? Jetons un œil nouveau sur la guerre et ses conséquences. 🔍 Nous avons rencontré des refugiés qui nous partagent leurs expériences avec la présentation du secours populaire, de Michel Maya maire de Tramayes et de l'association Le Pont..

Nos derniers sujets  |  Tout regarder 

La Guerre et ses conquences

32 min   |  Mâcon |  Débat et reportage

💣Omniprésente historiquement, d'actualité géographique avec l'invasion de l'Ukraine, la guerre fait partie de notre quotidien. Oui mais la guerre qu'est-ce que c'est ⁉️ Nous nous sommes rapprochés de ces acteurs qui en ont été les victimes et/ou qui œuvrent auprès des réfugiés. Y a t-il sur le territoire des solutions pour y faire face ? Jetons un œil nouveau sur la guerre et ses conséquences.

Découvrir la version courte:

🔍 Pour répondre à la question nous sommes allés à la rencontre des Mâconnais pour leur demander ce que "la guerre évoquaient pour eux.

Nous avons rencontré des refugiés qui nous partagent leurs expériences avec la présentation du secours populaire, de Michel Maya maire de Tramayes et de l'association Le Pont.

Compléments d'informations

L'interview du refugié afghans en intégralité pour en savoir plus sur son parcours, les choix qui se sont imposés à sa famille et son arrivé en France.  

L'interview de Michel Maya, mairie de Tramayes et son intérêt pour venir en aide aux refugiés. 

Le portrait complet du secours populaire de Mâcon.

Qu'en est-il à Mâcon ?

Les cheminots, actifs dans la résistance, ont payé de leur vie …

Membres de la CGT, du parti communiste,  ils furent déportés entre 1942 et 1944 dans les camps dont on ne revient pas. 

Entre 1942 et 1944, ils sont arrêtés par l'armée nazie ou la police du gouvernement de Vichy...

Ils sont employés à la gare de Mâcon ou au Paris-Lyon-Marseille...


Un livre, paru sous la direction de l'historien Thomas Fontaine en avril 2017, met en lumière leurs
vies.
Ils étaient pour la plupart militants communistes et syndicalistes adhérant à la CGT.
Ils ont agi en tant que résistants, distribuant des tracts, des articles de la presse clandestine,
fournissant des renseignements, rendant inutilisables des équipements ferroviaires pour les convois
allemands .
Un nom parmi d'autres, celui de Jean Lordey.
Il est arrêté le 30 septembre 1943 et déporté à Fribourg- en -Brisgau ( sud ouest de l'Allemagne).
Il meurt, exécuté en novembre 1944. Il avait 36 ans.
Sa seule ambition :

« voir la France et les français redevenir libres ».

 

Le square de la paix: ce nom  remonte à 1918.

Il était depuis 1824 un terrain d'entraînement des armées aménagé sur les remblais suite à la destruction des murs d'enceintes de Mâcon. 

 

Dans notre reportage sur le thème des guerres, conflits, désordres et de leurs conséquences, nous avons
évoqué Maxime Descombin.
Qui est-il ?
Il est né en Saône-et-Loire, au Puley en 1909. Il est décédé à Mâcon en 2003 dans son atelier.
Il débute dans la sculpture par l'ornementation de bâtiments et l'art funéraire.
Il devient professeur à l'école de dessin de Mâcon, devenue par la suite école régionale des beaux arts.
Après des soins en sanatorium entre 1947 et 1949, il se lance dans la sculpture sérielle.
L'art sériel ?
C'est la technique qui consiste à reproduire à l'identique un motif sculptural.
Assemblées, orientées différemment , les pièces se chargent de sens, de concepts.
Dans le monument à la résistance et à la déportation que nous avons cité, les quarante-cinq pièces
identiques évoquent l'anonymat des martyrs.
« Multiples, nous étions un » peut-on lire sur le cartel, expression de Maxime Descombin.
Eléments de la vie de Maxime Descombin...
Il travaille intensément et s'installe en 1951 rue Claude Guichard, au sud de Mâcon, dans le quartier de
Champlevert.
Il crée un atelier : un lit, un poêle, une table et surtout des feuilles et des crayons.
C'est dans ces conditions minimalistes que Descombin imagine, dessine, fait des croquis.
Et d'autres dans la même conception de la création...
Jean Arp, André Bloc, David Smith, sculpteurs surréalistes...
Raymond Lopez, Jean Dubuisson, architectes...
Leur philosophie est que « l'oeuvre est une centrale d'énergie psychique » ; l'art doit être accessible et
s'enrichir par le regard de ce que chaque passant met de lui .
Les circuits marchands et l'individualisme sont récusés : les œuvres sont créées dans le cadre de la
commande publique.
L'association pour l'atelier Descombin
Créée en 1991 à la demande de Maxime Descombin, afin de pérenniser son œuvre, elle est placée sous la
présidence d'honneur de Georges Duby.

Site de l'association : www.atelier-descombin.org

En le parcourant, vous découvrirez bien d'autres informations sur cet artiste et

comment prendre rendez-vous pour visiter son atelier.

Rédaction: Philippe MONDANGE


20220510_093446.jpg
20220515_111233.jpg